Sur la Route des Epices avec les nouveaux foies gras de la “Maison Montfort”.

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, avec deux réveillons en perspective où on aura envie de retrouver sur la table les grands classiques incontournables : le foie gras, la dinde et la bûche.
On serait tenté de changer ces rituels gastronomiques tellement classiques, mais tellement jouissifs aussi ! Que faire ?

La “Maison Montfort”, spécialiste du foie gras de canard depuis 1988, a trouvé la solution pour faire de ces festivités 2017 un grand moment de surprise gustative, en nous invitant dans des pays lointains, sur la Route des Epices, sans pour autant sacrifier la tradition.

J’ai eu le privilège et le plaisir de découvrir, en avant première, les trois créations originales de cette grande Maison, qui nous emmènent en effet au Japon, au Brésil et dans les Iles des Caraïbes : des foies gras de canards, entiers, cuits au torchon, parfumés aux épices et alcools exotiques, selon des recettes exclusives et originales inspirées des cuisines locales. Elles sont proposées en édition limitée, dans un conditionnement précieux et coloré, très innovant.
A noter que la “DLC”, durée limite de conservation, de ces foies gras étant de 75 jours, il est possible de faire quelques provisions en attendant les fêtes… mais ce sera dur de résister à la tentation d’y goûter avant !

Création n°1 : Saké et baie de Sansho

Le résultat est délicat et recherché, on perçoit la chaleur de l’alcool de riz et la pointe légèrement piquante, poivre/citron, des petites baies si prisées de la cuisine japonaise.

Une curiosité proposée lors de cette avant-première : le maki au foie gras ! Je ne regrette pas d’y avoir goûté, mais la saveur marine de l’algue nori est trop présente et je préfère cette création japonisante, subtile et originale, sur une tranche de pain toasté qui conserve au foie gras tous ses arômes.

Création n°2 : Cachaça et poivre du Brésil 

Le mélange aux notes boisées qui associe la cachaça, le rhum du Brésil, au poivre noir de Belém et aux fèves tonka, donne au foie gras une saveur épicée et joyeuse, véritable fête pour les papilles.

Comme le soir de la présentation, on peut l’accompagner d’une caïpirinha, le cocktail brésilien par excellence, fait de cachaça, de sucre de canne et de citron vert … sur un air de samba !

Création n°3 : Rhum et épices de Colombo

Les Antilles, La Désirade, Marie Galante, des lieux édéniques qui font rêver, tout comme la cuisine créole, généreuse et parfumée à la poudre à Colombo, au safran, au rhum. Ce sont toutes ces saveurs exotiques et gourmandes qui enchantent littéralement le foie gras “Rhum et épices de Colombo”.

La charmante Kristel, originaire de l’Ile Maurice, avait concocté spécialement pour l’occasion un chutney à la mangue qui se fondait délicieusement avec le foie gras des Iles, un régal sucré/salé, étonnant et parfait !

Une tradition d’exigence

La “Maison Montfort”, respectueuse des méthodes de fabrication traditionnelle et soucieuse de transparence et de traçabilité, propose bien d’autres produits à découvrir sur son site. Sélectionnés chez des artisans exclusivement locaux, ils sont certifiés « Origine France » et bénéficient du label IGP (Indication Géographique Protégée) Canard à foie gras du Sud-Ouest qui garantit que le foie gras ou les différentes pièces de viande proviennent d’un canard élevé, engraissé et préparé dans le Sud-Ouest.

Une exigence d’excellence que la “Maison Montfort” cultive depuis presque 30 ans pour le bonheur des consommateurs gourmets.

A propos Agnès Krief 25 Articles
Passionnée de cinéma, spécialiste en rien mais curieuse de tout !