TOMO, la pâtisserie franco-japonaise de Paris

Un lieu, deux univers

Entre la Place Colette et la Place des Victoires, Tomo une pâtisserie franco-japonaise et salon de thé, a ouvert ses portes il y a quelques mois, à l’angle des rues Chabanais et Cherubini.
Deux chefs aux commandes, Romain Gaia, le fondateur des lieux, et Murata Takanori, tous deux passés par de grandes Maisons, ont associé leurs traditions et leur passion respectives pour créer des pâtisseries aux saveurs étonnantes, issues d’univers gustatifs très différents.

Tomo signifie en japonais, deux lunes, deux planètes différentes mais amies.
Eloignement et proximité, une symbolique qui fait l’originalité de toutes les créations des deux chefs, qu’il s’agisse de La Basilique citronnée, qui rappelle la tarte au citron, du Paris-Tokyo aux allures de Paris-Brest, ou de l’incroyable Wagashi façon Mont-Blanc !

Dorayaki  et Wagashi

Le point commun de toutes ces merveilles sucrées : le Dorayaki, une pâtisserie emblématique et très populaire au Japon. Révisité par Romain Gaia, son Dorayaki est composé de petites crêpes qui ressemblent à des pancakes, natures ou fourrées d’une pâte de haricots rouges azuki appelée “anko”, confite, sans sucre ajouté, seulement une pointe de miel, et agrémentée d’une ganache au chocolat blanc ou de ricotta parfumée … c’est éblouissant en bouche, un régal aux saveurs nouvelles. Les Dorayaki sont préparés sur place, devant nous

et suprême raffinement, on remarque sur chaque pièce une signature gravée au fer : Tomo en idéogrammes japonais, d’une grande délicatesse.

Elaborées par le Chef Murata Takanori, d’élégantes et insolites bouchées, savoureuses à souhait, des Wagashi, élargissent la gamme de tous ces délices familiers et en même temps si surprenants. Ces pâtisseries traditionnelles évoluent selon les saisons et les fêtes, elles sont l’essence même de la culture japonaises.
A quelques exceptions près, signalées comme il se doit, tous les produits proposés chez Tomo sont Bio et sans gluten, des qualités supplémentaires.

Thés insolites, boissons toniques

Pour accompagner les douceurs, thés et spécialités chocolatées franco-japonaises, mais aussi cafés et boissons fraîches à base Matcha-Yuzu pétillant ou de Matcha-Menthe frappé, parachèvent cette carte originale et pleine de surprises gourmandes pour nos palais occidentaux. Les thés japonais viennent de la Maison Jugetsudo, ils rivalisent de saveurs exotiques, très inattendues : Genmaicha bio, thé vert au riz grillé, Yuzu Sencha qui associe la douceur du Sencha à l’acidité du yuzu. L’offre est importante et on se promet de tout goûter prochainement.

Une ambiance chaleureuse

L’ambiance chez Tomo est sereine et accueillante. Tout est réuni pour que le moment passé ici soit agréable, une décoration épurée, un mobilier et des murs clairs, des pierres apparentes, une belle vaisselle japonisante, délicate et structurée, fabriquée par des artisans français.

Rien de guindé, les enfants sont les bienvenus… comme au Japon! On est à l’aise, heureux d’être là, l’endroit d’une sobriété élégante est très chaleureux.

Si on commence à connaître en France la cuisine du Japon, on connaît mal en revanche ses pâtisseries, Tomo est donc une belle invitation à un dépaysement délicieux pour nos papilles, rassurées par quelques points de repère, étonnées et ravies par les découvertes, tout en douceur.

Pâtisserie TOMO
11, rue Chabanais
PARIS 75002

http://www.patisserietomo.fr/

A propos Agnès Krief 21 Articles

Passionnée de cinéma, spécialiste en rien mais curieuse de tout !