Femme enceinte : quel fromage manger ?


Le système humanitaire de la femme enceinte a besoin d’être renforcé et elle doit faire attention à ses habitudes et à son alimentation. Des aliments comme le fromage sont très bons pour la santé fœtale, à condition d’être bien choisi.

Les types de fromages qu’il faut éviter pendant la grossesse

Le fromage est un bon moyen pour nourrir la femme enceinte de protéine et de calcium, mais au cours d’une grossesse, il faut faire un tri rigoureux. En effet, consommer le mauvais fromage peut s’avérer dangereux pour la maman et pire, pour le fœtus. Le risque est une contamination bactérienne comme la « Listéria » qui peut affecter le bon déroulement de la grossesse.

Il y a quatre catégories de fromages qui sont nocifs pour la femme enceinte :

  • Les fromages au lait cru (beaufort, chèvre au lait cru, camembert au lait cru, chaume, coulommiers au lait cru, emmental au lait cru, brie de Meaux)
  • Les fromages à pâte molle à croûte fleurie (crottin de Chavignol, coulommiers, etc.)
  • Les fromages à pâte persillée (fourme d’Ambert, d’Auvergne, gorgonzola, roquefort, Stilton, etc.)
  • Les fromages à pâte molle non pasteurisés (Valençay, chabichou, )

Les fromages qu’il faut manger pendant grossesse

Femme enceinte : quel fromage manger ?


Tous les fromages à pâte dure comme le cheddar, le gruyère, le comté, l’édam, l’emmental, le parmesan, le pecorino, le gouda, le manchego et leur version fumée peuvent être consommés par la femme enceinte. L’objectif étant de les manger sec. Les autres types de fromages à pâte qui sont autorisés sont les fromages à pâte molle au lait pasteurisé. Dans cette catégorie, il y a :

  • La mozzarella
  • Le fromage à tartiner
  • Les carrées de fromage à la crème
  • Les fromages aux herbes
  • La feta
  • Le fromage de chèvre sans croûte fleurie
  • Le mascarpone
  • La ricotta

Femme enceinte : quel fromage manger ? #2
Si vous avez mangé un fromage non recommandé : voici ce qu’il faut faire

Tout dépend de comment vous vous sentez. Si vous présentez des symptômes ou non. Sachez que des malaises peuvent mettre jusqu’à deux mois pour apparaitre et il ne s’agit là encore que de fièvre ou de maux de tête. Consultez immédiatement un médecin.