Les enjeux environnementaux autour des emballages biodégradables


Le monde est enclin à de sérieux problèmes environnementaux, ceci à cause de certaines habitudes humaines. Parmi celles-ci figure l’usage au quotidien des emballages jetables qui deviennent des déchets plastiques. Pour freiner un tant soit peu les effets néfastes de cette pollution, les regards se sont tournés vers une démarche plus écologique consistant à adopter les emballages biodégradables et compostables. À travers cet article, découvrez tous les détails et les particularités de ces packagings et leurs impacts sur l’environnement.

Les enjeux environnementaux autour des emballages biodégradables

Tour d’horizon sur les emballages biodégradables

Pour mieux cerner cette solution écologique que représentent ces contenants, il faut nécessairement se faire une idée de la définition de l’emballage biodégradable et son origine.

Définition

Lorsqu’on évoque le terme biodégradable pour désigner une substance, c’est pour ressortir le fait que cette dernière se détériore dans une courte période par des organismes vivants. En ce qui concerne l’emballage, il n’est rien d’autre que le contenant d’un produit. On pourrait ainsi dire que l’emballage biodégradable est ce packaging dont les micro-organismes dans l’environnement le décomposent dans une durée déterminée.


Origine

L’emballage biodégradable résulte d’un complexe dans lequel se trouvent divers composants connus sous le nom de polymère et des produits naturels tels que les plantes, la pomme de terre, l’acide polyactique végétale, le palmier, le bois, etc.  La transformation de certains déchets agricoles (la pulpe de canne à sucre et l’amidon de maïs) participe aussi à la fabrication de plats, de gobelets et de tous autres contenants biodégradables. On retient également que certains végétaux avec leur Acide Polylactique en abrégé PLA sont à l’origine d’une matière plastique 100 % biodégradable entrant dans la conception desdits contenants. Sans risque de se tromper, on peut alors affirmer que les emballages biodégradables proviennent de la production de micro-organismes.

Différence entre emballage biodégradable et emballage compostable

Si les contenants dits biodégradables sont sujets à la décomposition dans une durée maximum d’un semestre, ceux taxés de compostables se détériorent au bout de 3 mois, surtout en se retrouvant dans certaines conditions (présence d’eau et d’oxygène et température). Aussi, faut-il souligner que les packagings compostables deviennent un compost pour la fertilisation du sol tandis que ceux biodégradables ne servent à rien une fois dégradés. Par conséquent, le rapport entre ces 2 emballages se situe plus précisément dans le temps de décomposition et l’utilisation finale.

Les enjeux environnementaux autour des emballages biodégradables et compostables

Contrairement à l’emballage issu du plastique, le biodégradable possède plusieurs atouts et a des répercussions positives sur l’environnement. Parmi ceux-ci, on peut citer le fait que :

  • ils sont fabriqués à base de matériaux renouvelables et de déchets agricoles,
  • au cours de leur conception, ces contenants émettent dans l’atmosphère 70 % de CO2 en moins que ceux provenant du plastique et deviennent ainsi moins polluants
  • leur capacité à se composter leur permet de ne pas encombrer et d’entrer également dans le cercle des produits renouvelables
  • les emballages biodégradables et compostables ont de même un coût de fabrication très réduit comparativement aux contenants conçus à base de la matière plastique

En définitive, les packagings compostables et biodégradables se trouvent être la solution indiquée pour contrecarrer les effets néfastes des déchets plastiques. Pour un environnement sain et durable, il urge que tout le monde adopte les contenants biodégradables et compostables au détriment des emballages plastiques non biodégradables. Cela y va dans la protection de l'environnement, pour cette génération et celle future.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*