Produire ses propres conserves pour son restaurant


De plus en plus de Français optent pour la consommation de produits sains et bio. Il est donc légitime qu’ils se tournent naturellement vers les restaurateurs qui utilisent des produits conçus sur place pour réaliser leurs recettes. En tant que propriétaire d’un restaurant, produire vos propres conserves vous permet non seulement de vous démarquer de la concurrence, mais surtout d’attirer plus de clients grâce à l’amélioration de vos plats. Toutefois, pour avoir des résultats probants, vous devez faire attention aux règles d’hygiène et vous baser sur les recommandations de l’HACCP pour éviter de vous attirer les foudres des services vétérinaires et de l’hygiène.

Comment réaliser la mise en conserve des aliments ?

La production de vos propres conserves est loin d’être une pratique compliquée ou dangereuse. Vous devez juste veiller à utiliser le bon matériel et à respecter toutes les règles d’hygiène pour garantir une mise en conserve maison saine.

Pour toutes vos préparations culinaires, vous devez vous assurer de bien connaître les recommandations de l’HACCP.

Vous pourrez retrouver ces informations sur des sites spécialisés tels que Permis-de-exploitation.com et vous découvrirez notamment les réglementations de l’hygiène alimentaire, les consignes de sécurité dans le secteur de la restauration ou encore les objectifs des contrôles sanitaires.


La réglementation HACCP consiste à bien organiser la vie et la circulation des aliments frais depuis leur réception par le restaurateur jusqu’à leur préparation en cuisine. Le but de cette réglementation est d’identifier, d’évaluer et de contrôler tous les risques liés à la conservation des aliments, notamment des produits frais.

Produire ses propres conserves pour son restaurant

Vous devrez faire face à plusieurs contraintes et à un certain nombre de normes pour la réalisation de vos conserves. Ainsi, si vous souhaitez éviter de vous retrouver dans une situation irrégulière suite à la production de vos conserves, assurez-vous de tracer les produits que vous utilisez, de retirer tous les aliments qui pourraient être dangereux pour la santé publique.

Lorsque vous recevez les matières premières pour l’opération de mise en conserve, veillez à respecter la chaîne de froid. La législation est très claire en ce qui concerne les températures de conservation des produits frais dans le secteur de la restauration. Ces températures varient selon les aliments et il est important de bien les connaître pour éviter de mettre en danger la santé de vos clients.

Quels sont les risques liés à la production de ses propres conserves ?

A priori, cette pratique ne présente aucun danger. Toutefois, vous devez obligatoirement veiller à une fabrication conforme aux normes et aux règles d’hygiène.

Si les conserves pour le restaurant sont réalisées dans les bonnes conditions, vous éviterez que des germes non visibles à l’œil nu se développent et contaminent vos plats.

Lorsque les clients viendront dans votre restaurant, ils seront alors à l’abri de tout risque d’intoxication, et la qualité de vos mets sera une bonne publicité pour votre restaurant. De plus, lors des contrôles d’hygiène, vous serez bien noté par les services vétérinaires et les services d’hygiène.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*