3 plats typiques de la cuisine tanzanienne


La Tanzanie est un pays qui offre tellement joyaux à ses visiteurs que ce soit le majestueux mont Kilimandjaro, le parc national du Serengeti ou encore les plages immaculées de Zanzibar. Mais souvent, une grande partie des voyageurs tendent à passer à côté de l’impressionnante cuisine de la Tanzanie lors d’un trip dans ce pays d’Afrique de l’Est. Simple, savoureuse et copieuse, la nourriture tanzanienne n’a jamais manqué de surprendre les vacanciers gourmands venant des 4 coins du globe. Voici 3 plats et aliments mythiques que vous devez goûter au moins une fois lors de votre séjour en Tanzanie.

3 plats typiques de la cuisine tanzanienne

Le chipsi Mayai

Un petit déjeuner légèrement différent de ce que vous avez l’habitude d’avoir, le chipsi mayai fait partie des plats qui définissent très bien la nourriture de rue tanzanienne. Dans sa forme la plus pure, il ne s’agit que d’une omelette accompagnée de frites. Mais c’est exactement là que se situe sa beauté, dans sa simplicité.

Pendant votre escapade, vous remarquerez sûrement que les frites en Tanzanie sont bien différentes de la région de l’Afrique. En effet, elles sont essentiellement faites à partir de pommes de terre fraîches, coupées à la main, pelées et d’un jaune croustillant. En vous promenant dans les quartiers de Dodoma ou encore Mwanza, vous rencontrerez un grand nombre de restaurants et des stands de nourriture en plein air qui proposent de savoureux chipsi mayai. Les Tanzaniens aiment généralement le manger avec des cure-dents avec une bonne giclée de ketchup.


Saviez qu’il vous est possible d’organiser un voyage axé sur la cuisine tanzanienne ? Si cela vous intéresse, cliquez-ici pour obtenir des itinéraires personnalisables à tout moment.

L’Ugali

Emblématique de la cuisine traditionnelle de la Tanzanie, l’ugali est un incontournable de la région est de l’Afrique en raison de sa facilité de cuisson et de son prix abordable. En effet, il ne nécessite que de la farine et l’eau de maïs qui sont cuites lentement jusqu’à ce qu’elles atteignent une consistance pâteuse. Le mélange doit être laissée reposer un moment avant d’être consommé. En termes de formes et de consistance, on pourrait comparer l’ugali à un croisement entre la polenta et la purée.

La bonne méthode pour le manger est de rompre un morceau et de l’écraser en une petite boule dans la paume de votre main. Par la suite, vous pouvez le mettre dans votre plat principal et déguster le tout. D’ailleurs, il peut être servi avec un très grand nombre de plats, mais est généralement consommé avec du nyama choma ou du mchuzi, une sorte de soupe ou de ragoût. Il peut arriver que vous preniez du temps à vous habituez à cet aliment insolite, mais une fois ce cap passé, vous pourrez éprouver une certaine dépendance à l’ugali.

Les Mshikaki

Autre incontournable de la street food de la Tanzanie, les mshikaki sont des morceaux de viande marinée en brochette et cuits lentement sur charbon de bois. La différence de saveur entre avec la viande de mshikaki et celle retrouvée à l’ouest de l’Afrique est notable. En effet, la viande africaine utilisée pour la préparation des mshikaki est nettement plus délicieuse et plus tendre.

Une variété de viandes peut être trouvée dans ces brochettes, mais les plus populaires restent la chèvre, le bœuf et le mouton. La cuisson n’est pas précipitée et vous devrez peut-être attendre un peu, mais la cuisson lente est ce qui lui donne sa belle saveur, ce qui en vaut tout à fait la peine. Commandez-en au moins cinq ou six afin d’être bien satisfait et de ne pas refaire la queue pour en reprendre.

Les Tanzaniens adorent les mshikaki et vous le constaterez rapidement en sortant le soir. Ils sont servis près de l’entrée des boîtes de nuit et dans des bars en plein air. Mais cela ne les empêche pas de faire des ravages en journée, surtout lorsqu’ils sont proposés en début de matinée.

dessert spécialité en tanzanie dessert

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*